Plongées en mer Atlantique




Les sites de plongée en mer atlantique

Depuis l'ouverture du centre Natiyabel, j'ai été amené à plonger en mer atlantique pour récupérer les casiers avec les pêcheurs de Sainte-Anne. Avec eux et mon ami Ismael, nous avons fait des plongées, hors du commun.
Effectivement, il aura fallu apprendre à connaître cet espace. Cette aventure quasi-hebdomadaire m'a beaucoup enrichi, une expérience différente qui implique de l'humilité et un peu de courage pour maîtriser la crainte de l'inconnu, certainement un bonheur extrême. Quelques unes de ces zones sont devenues des sites de plongées que nous fréquentons avec parcimonie et respect pour nos amis pêcheurs (qui y pêchent au casier, un moyen de prélèvement écologique si on ne le pose pas sur le corail).


DOMINGO

Domingo est un site de plongée qui nous a été montré par un pêcheur pour y voir des bancs de barracudas. Effectivement, dès l’immersion c’est eux qui venaient nous voir. C'était assez impressionnant, les barracudas curieux se rapprochaient et refermaient le cercle autour de nous. Ils tournaient au dessus de nos têtes et étaient de plus en plus nombreux pendant notre descente.



Bien vite notre attention fut détournée sur les raies aigles, beaucoup plus distantes en petits bancs qui donnaient aussi l’impression de tourner tout en s’éloignant. L’impression était déjà grande mais ce n’était que le début du spectacle, nous n’étions pas encore arrivée à 20m pour nous rendre compte que le fond étaient tapissée de raies pastenagues. Des fonds d’origine rocheuse colonisés par un corail vierge, pas de casse, pas de nécrose. Nous étions dans une autre dimension, au milieu d’une grande étendue de sable, un cercle de corail d’environ 50 mètres de diamètre, ou tous les habitants de la zone trouvaient refuge : murènes, langoustes, bancs de chirurgiens, capitaines, etc.. Au début, nous y allions de temps en temps avec les amis, ça tombait toujours un dimanche ‘Domingo’. Aujourd’hui, le bouche à oreille a fait la popularité du site et les traces humaines plus nombreuses.



ANGES :
Ce site se trouve en face de la l'Anse Meunier appelée par les gens du pays l'Anse Moustiques.   C'est l'une des plus belles plages du sud jusqu'à 17 heures, après on laisse la place ... aux moustiques.  Le site fut trouvé  lors d'une dérivante pour chercher les casier des pêcheurs.     C'est une grande zone de sable avec 2 murs quasi verticaux colonisés par les algues, le corail, les gorgones et éponges qui abritent aussi bien les poissons de la côte que les pélagiques (thazards, barracudas) qui marquent bien leur territoire à l'approche des plongeurs.    Ce sont les anges royaux, français et caraïbes qui étaient les maîtres des lieux lors de nos premières ballades sur ce site.   Ismael l'a appelé 'Anges'.


TOMBANT DES SORBES
Ce site de plongée est réservé aux plongeurs de niveau 2 minimum. Il consiste en un tombant vertical qui commence à moins de 20m et finit à plus de 60m. Pour l’explorer il suffit de se stabiliser dans la zone des 30m pour tout voir. Les petites failles sur le tombant sont des passages pour les bancs de sorbes et de pagres qui disparaissent et réapparaissent de plus en plus vite à l’approche du plongeur. C’est aussi la cachette des gros (diamètre dans l’eau environ 50 cm !) anges français et des très rares anges gris. Les profondeurs nous réservent souvent de belles surprises : ballet de raies aigles, tortue ou murène verte, etc. Ce site qui porte aussi le nom du pêcheur qui nous l’a montré, est soumis aux conditions atlantiques bien que dans la zone limitrophe caraïbe.

PANDORA
C'est le dernier site de plongée aménagé par Natiyabel dans la zone atlantique sud.    C'est un autre monde avec une organisation  différente due à des conditions particulières, une concentration de plusieurs dizaines de mètres de vie sur petit muret de 1 ou 2 m de haut.     A cause du courant, les plus gros  animaux, raies et tortues, vont s'abriter derrière ce muret rocheux en forme de U, peut-être pour se reposer.    On trouve tous les petits poissons coralliens au dessus qui bougent très vite et les langoustes planquées en dessous.     Autour de ce noyau de vie, des champs de gorgones poreuses jusqu'au prochain petit morceau de roche au milieu d'une grande étendu de sable.    Les barracudas arrivent et disparaissent en un rien de temps.   Les couleurs aussi sont différentes transformées par le bleu électrique de cette mer agitée en surface mais claire et limpide dans le fond, rassurante malgré le courant régulier.   De nouvelles techniques d'évolution s'imposent face à la puissance du courant dans cette zone.    Elles sont à l'essai chez Natiyabel.
La Nature est belle, la Vie est belle.